022 343 90 44 info@caroubiers.ch

Qu’est-ce que la physiothérapie?

Il s’agit d’une discipline paramédicale qui consiste à traiter le corps humain au moyen d’agents naturels. Son objectif est de restituer la qualité et l’intégralité des mouvements corporels entravés par les douleurs, les raideurs, les paralysies et autres troubles organiques. La physiothérapie est officiellement reconnue en Suisse comme profession paramédicale depuis 1966. Elle est à la fois héritière de techniques très anciennes et bénéficiaire des acquisitions scientifiques les plus récentes : le massage et autres mobilisations des tissus mous, la gymnastique médicale, les mobilisations articulaires, l’eau, la chaleur et le froid, les courants et ondes thérapeutiques, les rayonnements lumineux et autres agents physiques, etc. La physiothérapie soigne, soutient, accompagne et conseille les personnes en bonne santé, les malades, les personnes accidentées et handicapées. Elle prévient les maladies et les accidents. Les objectifs de la physiothérapie sont de soulager les douleurs et/ou les supprimer, réduire les troubles fonctionnels et/ou les supprimer afin d’obtenir une réintégration rapide dans la vie de tous les jours, s’approprier des fonctions de remplacement en cas de troubles irréversibles.

Qui peut bénéficier de la physiothérapie?

  • Sur prescription médicale, la physiothérapie s’adresse à toute personne qui nécessite des soins et des conseils en cas de :
  • Rhumatisme (arthrose, arthrite.)
  • Traumatisme (fracture, luxation, entorse, claquage)
  • Paralysie (hémiplégie, paralysie accidentelle, infirmité motrice cérébrale, poliomyélite)
  • Affection cardio-respiratoire (bronchite chronique, asthme, suites d’infarctus du myocarde)
  • Affection circulatoire (artérielle, veineuse et/ou lymphatique)
  • Troubles des fonctions uro-gynécologiques
  • Affection courante telle qu’un torticolis, un lumbago, une épicondylite

L’énumération qui précède n’est pas exhaustive, votre physiothérapeute vous renseignera volontiers sur la variété des domaines où il peut intervenir.

Une coopération motivée ainsi qu’une prise de responsabilité à l’égard du traitement suivi influence positivement sa réussite.

La physiothérapie dans la santé.

Pour garantir l’efficacité optimale d’un traitement, une bonne collaboration entre le physiothérapeute et l’ensemble de l’équipe médicale est indispensable. En accord avec son patient, le médecin détermine la nécessité d’un traitement de physiothérapie. Sur la base de la prescription médicale, le physiothérapeute adapte ses méthodes de soins à la nature de l’affection et de son évolution. Au besoin, il rend compte des résultats obtenus. Les prestations ordonnées par le médecin sont remboursées par les assurances. A noter également que le patient est libre de choisir son physiothérapeute.

Le physiothérapeute et la prévention.

En plus de sa fonction de soignant, le physiothérapeute est naturellement concerné par la prévention des maladies et troubles qu’il aurait à traiter. Cet aspect préventif n’est pas dépendant de la prescription médicale, car le physiothérapeute est compétent pour prodiguer des conseils et des soins visant à :

  • Améliorer et entretenir une bonne forme physique
  • Résoudre les problèmes ergonométriques dans les entreprises
  • Retarder des impotences fonctionnelles liées au vieillissement
  • Préparer de façon spécifique à la pratique de différents sports
  • Améliorer l’éducation posturale pendant la scolarité

Ce travail de prévention n’est actuellement pas remboursé par les caisses maladies.

Le physiothérapeute en formation continue.

La physiothérapie évolue dans un développement scientifique et clinique permanent. Voilà pourquoi la formation ne s’arrête pas au diplôme. Avec l’expérience professionnelle, la formation post graduée constitue une garantie supplémentaire de prestations de qualité. Le physiothérapeute enrichit ses compétences et peut participer aux travaux de recherche dans des domaines spécifiques. Depuis l’entrée en vigueur de la LAMAL la formation post-graduée est obligatoire.

Le physiothérapeute et les assurances.

Le physiothérapeute est lié par des conventions tarifaires négociées par physioswiss avec les assurances maladie, les assurances accident, la SUVA, les assurances militaire et invalidité. Les soins prodigués par le physiothérapeute sont remboursés par les assurances suite…

Le physiothérapeute et les coûts de la santé.

Le physiothérapeute est lié par des conventions tarifaires négociées par physioswiss avec les assurances maladie, les assurances accident, la SUVA, les assurances militaire et invalidité. Les soins prodigués par le physiothérapeute sont remboursés par les assurances sur la base d’une liste de prestations reconnues. Le traitement peut être prolongé avec l’accord médical.

La LAMal (Loi sur l’Assurance Maladie), et l’OPAS (Ordonnance sur les Prestations de l’Assurance des Soins), indiquent clairement les conditions de prise en charge des séances de physiothérapie par les assureurs-maladie durant une année.

L’assurance obligatoire des soins (assurance de base), prend en charge les coûts des séances de physiothérapie effectuées à la suite d’une prescription médicale.

Le patient a le libre choix de son thérapeute (art. 24, 25, 32, 41, 56 de la LAMal)

Le médecin est entièrement libre de déterminer le nombre de séances de physiothérapie qui sont nécessaire pour l’amélioration de l’état du patient avec les limites suivantes indiquées par l’ OPAS : La prescription médicale est de 9 séances (ou moins). Elle est renouvelable, une nouvelle prescription est obligatoire pour la poursuite du traitement si cela est jugé nécessaire.

Après un traitement équivalant à 36 séances, pour que celui-ci continue à être pris en charge, le médecin traitant doit adresser un rapport au médecin conseil de l’assureur et lui remettre une proposition dûment motivée. Le médecin conseil propose de poursuivre ou non la thérapie au frais de l’assurance en indiquant avec quelle modalité (art. 5 de l’OPAS). Dans ce cas le traitement de longue durée peut être poursuivi en accord avec le médecin prescripteur, le médecin conseil et le patient.

Toute affirmation disant que le nombre de séances de physiothérapie remboursées est limité par année est inexacte et contraire à la loi (LAMal).

La physiothérapie joue un rôle important face à l’augmentation des coûts de la santé.

En effet, elle offre de nombreuses possibilités thérapeutiques à moindres frais. Elle permet en outre de limiter l’installation d’un handicap aux conséquences onéreuses. Elle a donc une importante mission de prévention. Selon les dernières statistiques, le coût global de la physiothérapie ne représente qu’environ 1,2% du coût total de la santé en Suisse. Les soins physiothérapeutiques raccourcissent les séjours hospitaliers et diminuent la durée des incapacités de travail. Ils favorisent le maintien à domicile et l’indépendance des malades.